Chouette outil de photo langage

Chouette outil de photo langage

KODAK Digital Still Camera
Photo prise avec un KODAK Digital Still Camera

Besoin d’une idée d’animation? Après avoir fait connaissance avec vos élèves, je vous conseille de lancer une animation sur les émotions.

Lorsqu’on apprend une langue, l’une des premières choses essentielles que l’on souhaite faire, est de pouvoir dire notre état émotionnel.

Aborder les émotions est également une excellente manière d’apprendre le verbe d’état « être »: je suis fatigué(e), je suis content(e), je suis triste, je suis en colère,….

Je suis totalement conquise par les COLOR CARDS (éd. Speechmark): une série d’images cartonnées sur les émotions d’une belle qualité servant de support à des animations que l’on peut conjuguer à souhait.

Comment profiter de ce chouette outil?

« Comment vas-tu aujourd’hui? »

Disposer les cartes à même le sol ou sur une table et permettre aux élèves de choisir 1 ou 2 cartes, en réponse à la question « comment vas-tu aujourd’hui? ».

Exercice adapté à tous les niveaux. Débutants: s’identifieront à l’image et s’exprimeront à travers celle-ci. Moyen et avancé: tenteront d’expliquer le choix de l’image.

Reconnais-tu la personne décrite?

Rédiger des petits textes descriptifs autour d’images Color Cards.

  • soit les lire à haute voix et laisser les élèves trouver l’image correspondante.

tous niveaux

  • soit distribuer les petits textes et laisser les élèves retrouver l’image correspondante.

niveaux moyen et  avancé

Raconte-moi une histoire…

Individuellement ou en groupe (de 2 ou 3), rédiger une petite histoire autour de l’image choisie.

niveaux moyen et avancé

Une fois les exercices terminés, il est bon de partager les résultats (compositions): les corriger et les faire lire par les autres élèves au sein de la classe, voire d’autres groupes, une belle manière de mettre en valeur le travail de vos étudiants.

Un lien? http://www.speechmark.net/

L’application pour Apple est dispo: http://www.colorcardsapps.com/

 

Bon travail!

Parlons Frenchy,

Jouer avec des apprenants adultes I

Jouer avec des apprenants adultes I

J’ai toujours senti que le jeu avait toute sa place dans l’apprentissage (peu importe la matière d’ailleurs) et, pour l’avoir essayé en classe, j’en suis persuadée maintenant.

J’enseigne à des adultes apprenants en français langue étrangère (débutants) et l’année dernière, j’ai élaboré en labo le « jeu en FLE »: une série de séquences préparées sur le ton de jeux pédagogiques et ludiques afin d’aborder les premiers contacts de manière sereine et joyeuse. Les premiers contacts sont, qui plus est, les plus déterminants. Pourquoi ne pas favoriser les coups de foudre entre les élèves et la langue? C’est tellement plus enrichissant. L’on passe ainsi d’un « besoin pratique d’apprentissage » (pour trouver un emploi, s’insérer dans le tissu sociétal…) à un réel plaisir personnel.

J’ai donc commencé dès le début d’année à jouer avec mes apprenants!

Aborder ses apprenants au moyen du jeu

D’abord, il est capital de tenir compte des profils de vos apprenants: leur milieu socio-culturel, le niveau de scolarité et de langue. La structure dans laquelle je travaille me permet de rencontrer mes futurs élèves lors d’une interview (un test de niveau) pour les inscrire moi-même si le niveau correspond. J’ai donc une idée bien précise pour préparer mes animations. mais si tel n’est pas le cas pour vous, ce n’est pas si grave, voici quelques pistes pour commencer l’année en beauté:

Pour commencer, envisagez des séquences de jeux collectifs.

Pour faire connaissance:

Des jeux de balle en cercle pour se familiariser avec les prénoms de chacun (je reçois la balle, je dis mon prénom et je lance à mon tour la balle à une personne qui fera de même jusqu’à ce que tout le monde se soit présenté).

Le photo-langage: des images diverses (on trouve des outils tout fait dans des Centres de ressources comme les médiathèques, bibliothèques, quelques centres de formations pour adultes en disposent aussi) pour se faire connaître plus précisément et mieux connaître les autres. Les débutants ne savent pas encore former des phrases simples. Il faut alors, par le biais d’images, les initier à « j’aime … ». Ensuite, dans les prochaines séquences , aborder  la négation »je n’aime pas … »

L’image permet de se situer et de se faire comprendre plus facilement.

Ensuite, envisagez des séquences ludiques pour initier l’élève à une nouvelle information (un nouveau point grammatical). je prône l’apprentissage en contexte (à partir d’une scène, faire ressortir les particularités de la langue étudiée) et non le contraire.

dans un prochain article, je vous ferai part d’autres jeux que j’ai exploré avec mon groupe d’apprenants en FLE débutant.

 

Parlons Frenchy,

 

S’initier seul à une langue étrangère

S’initier seul à une langue étrangère

Vous n’avez pas le temps de vous inscrire à une école ni même à un centre de formation en langues? Vous n’accrochez pas au modèle « conventionnel » (crayon-papier-banc-monologue du prof)? Vous aimeriez vous débrouiller comme un(e) grand(e)? Vous vous sentez l’âme autodidacte?

Eh bien, ma foi, tentez l’aventure. Apprendre une langue étrangère seul n’est pas du tout impossible. Rendez-vous à la bibliothèque du quartier ou en librairie et saisissez-vous de quelques bouquins (les Assimils par exemple sont plutôt pas mal- je ferai plus tard un article sur certains ouvrages).

Je vous propose de partager des pistes par lesquelles je suis passée en tant qu’autodidacte et formatrice en langues:

Comment s’initier seul à une langue étrangère?

Tout d’abord, le rythme d’apprentissage va varier d’une personne à l’autre (tout dépendra de sa motivation, sa rigueur, sa créativité, les moyens dont elle dispose et qu’elle investit – le voyage d’immersion n’est pas forcément accessible à tous par exemple…)

1/Se documenter sur la langue souhaitée

Il est très important de ne pas négliger l’histoire d’une langue lors de notre apprentissage. S’imprégner de la culture favorise l’acquisition de la langue. Quelle délicieuse idée que de découvrir en l’occurrence la cuisine du pays dont on étudie la langue…

Connaître les populations dans le monde qui parlent la langue étudiée, les faits historiques ou culturels marquants de la langue, pourquoi pas des anecdotes sympas à lire sur l’origine de certains mots courants 🙂

2/ Se familiariser avec la graphie

Vous êtes francophone et vous souhaitez apprendre l’arabe, le chinois, le russe, le turc, ou toute autre langue dont l’alphabet n’est pas latin, il faudra forcément passer par l’étape « alphabet »:

Apprendre la graphie particulière, s’entrainer à l’écriture et à la lecture.

3/ Une fois la graphie acquise, place à la prononciation

Pour commencer, lisez des petits mots pour vous familiariser avec la prononciation. Vous verrez, votre vocabulaire commencera à s’installer, ce qui facilitera la découverte de textes.

4/ Écoutez et lisez des petits textes

Lancez-vous dans la lecture de textes simples (sur des sujets de la vie quotidienne, ce qui facilite la compréhension). Je vous conseille d’écouter d’abord le texte en question pour ensuite le lire. Lire et écouter en même temps est aussi une très bonne manière d’habituer son oreille aux particularités de la langue.

Vous pourrez alors cerner/observer:

  • la construction de la phrase (ordre des mots) propre à la langue: il est marrant parfois de comparer le « raisonnement » de la langue étudiée avec celui de sa langue maternelle.
  • les mots de vocabulaire: constituez des petites listes de vocabulaire dans un joli carnet agréable à tenir et à voir 😉

5/ Se parler…à soi!

Vous avez étudié (= lu, décortiqué, appris le vocabulaire) quelques textes. Que diriez-vous de ressortir l’ami imaginaire de votre enfance…pour lui parler un peu.

Bien à vous,

Parlons Frenchy,

« Je fais le rêve… » M. L. King

« Je fais le rêve… » M. L. King

 

« Je fais le rêve, qu’un jour les hommes,
se lèveront et comprendront enfin,
qu’ils sont faits pour vivre ensemble comme des frères.
Je fais le rêve, qu’un jour,
chaque homme différent dans le monde entier,
sera jugé pour sa valeur personnelle,
non sur la couleur de sa peau ou de son appartenance religieuse
et que les hommes respecteront
la dignité de la personne humaine…
Ce serait merveilleux !
Les étoiles pourront enfin chanter ensemble ! »

Martin Luther King

LA POÉSIE POUR SAUVER LE MONDE

LA POÉSIE POUR SAUVER LE MONDE

Vous ne savez que faire mercredi 25/11/15 à 20h? Envie de passer une soirée sous le signe de la poésie, pour parler paix et humanité?

N’hésitez pas à aller vous changer les idées:

LA POÉSIE POUR SAUVER LE MONDE
Avec Florence Richter, conférence animée par Rony Demaeseneer
Lectures de textes par la comédienne Patricia Houyoux
Mercredi 25 novembre 2015 à 20h
Maison de la Francité – 18 rue Joseph II – 1000 Bruxelles
Entrée : 8 euros – Bar ouvert à partir de 19h15 – Prix coûtant pour des boissons originales…
ATTENTION : PLACES LIMITÉES / RÉSERVATION INDISPENSABLE !!!
Contact – 02 219 49 33 – mdlf@maisondelafrancite.be 

Pour plus de détails, consultez la page ici.

10 FAÇONS CRÉATIVES D’APPRENDRE UNE LANGUE

10 FAÇONS CRÉATIVES D’APPRENDRE UNE LANGUE

Apprendre une nouvelle langue n’est pas toujours facile et tout le monde n’apprend pas de la même manière.

Pour vous aider à renouveler vos techniques d’apprentissage ou améliorer les moyens que vous avez déjà mis en place, voici 10 façons créatives qui vous aideront à apprendre une langue :

10. Faites-vous de nouveaux amis

Fréquenter des personnes qui parlent la langue que vous apprenez est la meilleure façon de s’accommoder de l’intonation, des expressions courantes ou des particularités de la langue en question. Si la communauté linguistique qui vous intéresse organise un événement, ne réfléchissez plus, foncez!

9. Correspondez avec quelqu’un

Vous vous souvenez des correspondants que l’on avait en primaire ou en secondaire (pour ceux qui en ont eu)?

Pourquoi ne pas faire pareil…à l’âge adulte ? Il n’est jamais trop tard pour apprendre, ni pour avoir un correspondant! Vous améliorerez votre écrit, et pourquoi pas voyager dans le pays de votre futur(e) nouvel(le) ami(e) ?

8. Regardez un film

Regardez un film sans sous-titres, si possible ! Si vous ne maîtrisez pas assez la langue pour pouvoir vous passer des sous-titres, tenez une petite liste de vocabulaire des mots ou expressions qui se répètent souvent, cela aide à les intégrer. Vous ne verrez plus les « listes de vocabulaire » d’un même angle…

7. Faites comme si vous étiez au restaurant

Tous les jours, lisez un menu dans la langue étudiée et choisissez un plat qui vous plairait et voyez à quoi il ressemble si le nom ne vous dit rien!

Vous n’aurez plus de surprises, en voyage 😉

6. Restez « connectés » !

N’hésitez pas à vous connecter à des personnes qui parlent la langue que vous apprenez ou à rejoindre des plateformes conçues dans ce but (Meetup et autres).

5. À vos carnets, prêts, notez !

Écrivez chaque jour une phrase ou expression que vous voudriez apprendre, tout en étant regardant sur la construction. Si vous avez un correspondant ou un ami qui peut vous aider, n’hésitez pas à le solliciter !

4. Élargissez votre vocabulaire

Concentrez-vous sur du vocabulaire thématique autour d’un sujet (commencez par ce qui vous intéresse), et ce, chaque semaine. Ainsi vous élargirez votre vocabulaire de manière plus digeste.

3. Écoutez la radio

Écoutez n’importe où (en voiture, en ligne,…) la radio et essayez de reconnaître des mots ou de comprendre ce qu’il se dit. Si vous avez un carnet sous la main, notez les mots inconnus dont vous chercherez plus tard la signification.

2. Surpassez votre timidité

Mettez votre fierté de côté. Pour apprendre une langue, il faut oser ! Moins vous connaissez la langue, plus d’efforts il faudra fournir. Et si vous êtes timide, vous ne pourrez jamais vous confronter à des situations ou faire des erreurs desquelles vous apprendriez.

1. Voyagez !

Voyagez et logez chez des autochtones (qui ne parlent pas l’anglais si vous apprenez une autre langue…). Vous seriez étonnés de votre remarquable faculté d’adaptation et la vitesse à laquelle vous apprendrez la langue en situation.

Ce que vous venez de lire est ma traduction française adaptée de l’article anglais de la vice-présidente (communications) de Go Abroad.

Cliquez ici pour accéder à l’article original.

Ben à vous,

Parlons Frenchy,